Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Luc entre Fier et Mandallaz Paroisse Saint-Luc entre Fier et Mandallaz

Mission Palestine

Retour de voyage! Voici mes « impressions à chaud » à notre retour.
Récit d'un jeune de la paroisse, article 9

Retour de voyage

Du 17 au 27 juillet 2017, 15 jeunes chrétiens missionnés par des paroisses ou mouvements catholiques de Haute-Savoie, sont partis à la rencontre de palestiniens et israéliens, œuvrant pour la paix, la justice et le développement de leurs territoires.

Voici mes « impressions à chaud » à notre retour.

Pour commencer, comme vous l'avez peut-être suivi dans notre blog, http://blog.ccfd-terresolidaire.org/rhone-alpes/, notre voyage s'est très bien déroulé. Les maîtres mots qui le guidaient : « paix, partage, confiance et rencontres » ont été respectés ! Cette photo qui conclut une soirée de danses traditionnelles avec ces jeunes palestiniens, en est un excellent exemple !

Voici quelques mots pour décrire cette mission « Palestine » :

Humiliation – Conflit – Colonies – Zones - Ignorance – Occupation

Persévérance – Joie – Non-Violence – Paix – Justice

Pour ma part, ce voyage en Palestine – Israël a été une expérience unique à la fois du point de vue personnel et spirituel. Il m’a permis de mieux comprendre et de voir de mes propres yeux, le conflit et les inégalités entre les palestiniens et les israéliens qui existent depuis longtemps.

Nous avons eu la chance de rencontrer des personnes formidables qui œuvrent pour la paix et la justice.

La personne qui m’a le plus marqué est Abu Saqar, un bédouin qui a une persévérance extraordinaire avec tous ce qu’il a vécu.

 

Son combat par la non-violence face à l’armée israélienne et les colonies pour garder les terres de ces ancêtres est un beau message d’espoir du peuple palestinien pour une future paix entre les 2 pays.

Les 2 moments les plus marquants du voyage sont :

- Fête d’anniversaire du fils handicapé du propriétaire de l’hôtel où nous avons logé à Sabastya : C’était la première fois qu’il fêtait son anniversaire dans la rue avec les jeunes du village. Ils nous ont offert des bonbons et du gâteau puis ils nous ont invités à danser avec eux. Aucune barrière entre nous : que de la fraternité, du partage et de la joie. Même dans un climat de tension, les jeunes palestiniens continuent à vivre.

- Invitation spontanée à entrer et à manger dans une famille palestinienne alors que l’on marchait en groupe dans les rues du centre-ville de Naplouse. Je suis entré le premier dans la maison, ils m’ont invité à m’asseoir et à manger ce qui avait sur la table. Cet accueil m’a touché car il montre la générosité de ce peuple malgré des conditions de vie difficiles.

« Ils nous ont accueillis  alors que l’on est des étrangers »

Reportage sur RCF dans l'émission "vitamine C" du samedi 2 septembre à 9h.

Voir les articles précédents!