Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-François-de-Sales Paroisse Saint-François-de-Sales

4 mars: Dieu nous a confié la terre, que pouvons-nous faire pour la sauver ?

Autour de nous, des gens qui s’engagent pour la planète...

Ce soir, nous faisons la connaissance de Laura. Laura habite dans notre paroisse et a une profession originale: elle travaille pour des organisations non gouvernementales et étudie l’impact du dérèglement climatique sur les populations et notamment sur celles qui sont les plus pauvres. Elle parcourt le monde et nous montre des photos qui nous font réfléchir… Nous voyons que l'Eglise a son mot à dire sur le sujet. C'est l'occasion de parcourir l'encyclique "Laudato Si" du Pape François.

Si nous constatons que les étés sont plus chauds et que les hivers sont plus doux et que nous nous demandons si nous pourrons toujours aller au ski dans 20 ans, certaines populations subissent de plein fouet dès aujourd’hui les effets désastreux du réchauffement climatique, bien plus graves que nos soucis de riches… Parmi elles, des enfants qui ne peuvent plus aller à l’école car la piste qu’ils empruntaient a été ravagée par des pluies diluviennes et qu’un ravin infranchissable l’a remplacée…

En quoi le dérèglement climatique, dont nous sommes jusqu'alors assez préservés, nous regarde-t-il ?

Parce que nous sommes chrétiens et intendants de la création de Dieu.

La terre et ses systèmes physiques sont créés par Dieu, ils sont à la fois une expression de la créativité et de l'essence de Dieu. 

Parce-qu’à l’image de Jésus, nous sommes appelés à être au service des pauvres…

Or les impacts du changement climatique ne sont pas répartis uniformément, les pays les peuples des pays les plus pauvres souffriront plus tôt et le plus, alors que le dérèglement climatique a été créé par les pays riches.

Le sais-tu ?

Les Africains ont perdu 650.000 km2 de terres en 50 ans en raison de la désertification. (environ l’équivalent de la France)

Il disparaît dans le monde chaque année depuis 15 ans : 80.000 km2 de forêt (solde tenant compte de la reforestation), soit la surface de l’Autriche

Au plan mondial, la question de l'approvisionnement en eau devient chaque jour plus préoccupante. Selon une étude des Nations Unies, l'eau pourrait même devenir, d'ici à 50 ans, un bien plus précieux que le pétrole. 

1 habitant sur 5 dans le monde n’a pas accès à l’eau potable.

Ce qu'en pense l'Eglise...

Notre Pape n’a pas choisit le nom de François pour rien, ni en vain. Tout comme St François d’Assise, notre Pape est proche de la nature et a réfléchi au message que l’Eglise pouvait nous transmettre sur la préservation de notre belle planète.

Il a publié une « encyclique » sur le sujet, nommée « laudato si ». C’est du latin, qui signifie « Loué sois-tu », c’est une référence au cantique de la création écrit par St François d’Assise.

Sous la forme d’un petit livret, il aborde plusieurs thèmes en rapport avec l’environnement et le rôle des chrétiens dans sa sauvegarde.

Voici en résumé ce qu’il nous dit:

Voici encore quelques idées tirées de l’encyclique du Pape François:

  • La lutte contre le changement climatique doit être intensifiée
  • Les pauvres souffrent davantage des plus graves effets de toutes les agressions environnementales
  • Les questions économiques préoccupent souvent plus les dirigeants que les questions écologiques, et le pape dénonce le manque de réaction des gouvernants
  • Nous sommes pourtant appelés à être les instruments de Dieu pour que notre planète soit ce qu’Il en a rêvé en la créant 
  • La terre est essentiellement un héritage commun, dont les fruits doivent bénéficier à tous 
  • L’environnement est un bien collectif, patrimoine de toute l’humanité, sous la responsabilité de tous 
  • Celui qui s’approprie quelque chose, c’est seulement pour l’administrer pour le bien de tous. Sinon nous chargeons notre conscience du poids de nier l’existence des autres 
  • Jésus s’arrêtait pour contempler la beauté semée par son Père et il invitait à reconnaître dans les choses un message divin 
  • Jésus travaillait de ses mains, au contact direct quotidien avec la matière créée par Dieu. 
  • Les pays pauvres doivent pouvoir compter sur l’aide des pays qui ont connu une forte croissance au prix de la pollution actuelle de la planète
  • Plus le coeur de la personne est vide, plus elle a besoin d’objets à acheter, à posséder et à consommer 
  • La spiritualité chrétienne propose une croissance par la sobriété, et une capacité de jouir avec peu 
  • Le bonheur requiert de savoir limiter certains besoins qui nous abrutissent, en nous rendant ainsi disponibles aux multiples possibilités qu’offre la vie

Voir la fiche complète du jour.