Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Jean Bosco en Chablais Paroisse Saint-Jean Bosco en Chablais

Nuit des églises

Une proposition sur la paroisse Saint-Jean Bosco : art et histoire en l'église Saints Pierre et Paul. Le premier samedi de juillet, pour la troisième année dans la paroisse Saint Jean Bosco en Chablais, a vu le retour de la Nuit des églises, opération nationale dont l'objectif est d'ouvrir les édifices chrétiens au public pour lui faire découvrir ou redécouvrir ce patrimoine religieux, témoignage multiséculaire de la foi, de la prière et de la liturgie telles que les ont vécues les générations de croyants...

C’est pour chacun une occasion de prendre conscience du sens, de l’originalité et de l’intérêt de ce patrimoine religieux, artistique et historique. Après l’église Saint Maurice de Brens en 2012, puis l’église saint Maurice de Brenthonne en 2013, c’est l’église saint Pierre et saint Paul de Bons récemment rénovée, qui a été présentée aux visiteurs.

Ceux –ci, au nombre d’une bonne cinquantaine, ont été réunis sur le parking du faubourg des Allobroges au son de l’orgue de Barbarie, construit et actionné Joseph Bosson, sur le site de l’ancienne église de Bons démolie en 1863: Entourée du cimetière jusqu’en 1846, orientée sur un axe ouest-est, elle s’élevait, avec son clocher-porche à bulbe, qui, lui, ne sera abattu qu’en 1898, sur le côté nord de la départementale 903.

L’assistance a ensuite été conviée à accéder à l’église néogothique d’aujourd`hui, et a eu la surprise d’être accueillie à son entrée, par un joyeux carillon des deux cloches du clocher élevé en 1898. Ces cloches issues en 1853 des fonderies Paccard de Quintal donnent le fa et le ré bémol (à voir sur :  http://cloches74.com) . A l’intérieur de l’édifice, il fut possible de revivre par des récits les circonstances et les étapes de sa construction, qui s’est étendue sur deux années (de 1864 à 1866). Des intermèdes musicaux exécutés tour à tour à l’orgue par Marie-Christine Lavy, et à l’orgue de Barbarie par Joseph Bosson, ont agrémenté cette rétrospective historique tracée par Denis Lavy.
Après une présentation de jeux de lumière sur l’architecture intérieure de l’église par David Aeschlimann, la soirée s’est poursuivie sur fond de pièces musicales par une ostension d’objets religieux et de vêtements liturgiques anciens.

Une rétrospective
  Ancien clocher de Bons, démoli en 1898.