Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Jean-Baptiste en Chablais Paroisse Saint-Jean-Baptiste en Chablais

ND DES VIGNES - BALLAISON

Notre-Dame-des-Vignes veille depuis 1875

UN PEU D’HISTOIRE

Tirée du Dauphiné Libéré  du 25/08/2012

Le phylloxéra apparu au milieu du XIX e siècle s’est attaqué sans vergogne aux vignes. En France ce sont plus de 50'000 hectares qui ont été ravagés. En 1874, les moyens de lutte n’ayant aucune efficacité, le gouvernement genevois fait arracher et brûler les vignes autour de Prégny, sur la rive droite du Léman. Devant ce danger, les habitants des communes frontières Ballaison, Douvaine, Loisin et Massongy, dont le vin constitue la principale richesse, se mettent sous la protection de la toute puissante Vierge Marie. Un an plus tard, à l’initiative du marquis de Trédicini et soutenu par les comtes Olivier et Benoît De Boigne ainsi que De Quincy est élevée une statue sur le promontoire dit “Le Chatelard” baptisée Notre-Dame- des-Vignes.

Pour se rendre dignes de la protection qu’ils imploraient, les habitants prennent l’engagement solennel de respecter le repos sacré du dimanche et de bannir le blasphème de leurs lèvres et de leurs maisons.

Il leur fallait un signe de ralliement. Un vigneron propose une bannière. Immédiatement 500 souscriptions permettent l’acquisition de “La bannière des vignerons”, riche et belle comme on le souhaitait. Sur un fond de velours vert, bordé de franges d’or, apparaît d’un côté “Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous” et au revers l’image de “Saint-François-de-Sales”, autour de laquelle se déploie en lettres d’or, les noms de, “Ballaison, Douvaine, Loisin, Massongy”.

L’inauguration a lieu le 19 septembre 1875 en présence de Mgr Gros, ancien évêque de Maurienne, remplaçant l’évêque d’Annecy.

Depuis ce jour, le pèlerinage a lieu chaque année, grâce à l’amabilité de la famille Turrettini, propriétaire des lieux. Jusqu’en 1995, la procession partait de l’église, au chef-lieu et montait en direction de Boisy, au son des fanfares, en chantant des cantiques. Depuis quelques années, la procession part de la “Pierre à Martin”. La messe a lieu aux pieds de la statue.

En 1997, il a été décidé de mettre en lumière la statue une partie de la nuit, d’où l’installation de projecteurs. Ainsi tout un chacun peut à son approche se souvenir.

Cliquez ici pour retrouver en images le pèlerinage 2016