Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte Teresa de Calcutta Paroisse Sainte Teresa de Calcutta

Réconciliation

Comment envisager sa relation à Dieu et aux autres lorsque l’on a conscience d’avoir blessé, trahi, manqué de respect et d’amour ? Venir dire cette souffrance, c’est accepter l’invitation de Dieu qui nous libère de ce qui nous empêche de vivre sereinement aujourd’hui. Recevoir le pardon, c’est dire oui à Dieu qui nous ouvre un nouvel avenir. Celui d’une vie restaurée dans son amour. Ce n’est pas oublier ce qui s’est passé mais se réconcilier avec lui. C’est accepter la main qu’il nous tend, la main d’un Père infiniment aimant que la séparation avec son enfant affecte et vouloir être digne de cet amour en plaçant à nouveau sa confiance en lui, en accompagnant nos actes par la prière.

Un temps pour se présenter et s'accueillir

La démarche de venir demander le pardon, est d’abord l’occasion d’une rencontre. Comme toute rencontre, elle commence par quelques mots pour se connaître, « se dire », manifester sa joie de faire connaissance ou de se retrouver. Cet accueil mutuel entre le prêtre et soi, ou entre chrétiens, est à l’image de ce qui s’est passé dans toutes les rencontres qu’a faites Jésus pendant sa vie. 

Écouter Dieu parler

Dieu s’adresse à nous dans cette « Parole pour vivre » qu’il a confiée aux hommes, parole de vérité qui dit et redit son amour infini et fidèle.  En l’écoutant ou en la lisant, nous prenons mieux conscience de son amour et de ce qui nous sépare vraiment de lui. Ainsi éclairé, nous pouvons formuler notre regret et notre volonté de « revenir à Dieu », vers Celui qui nous accueille en disant : « Mon enfant qui était perdu est revenu à la vie ».

Confesser l'amour de Dieu et son péché

Chrétien, nous savons que nous ne sommes pas meilleurs que les autres. Par contre, c’est se savoir pêcheur et avoir conscience que certains de nos actes peuvent nous entraîner loin du projet de Dieu pour nous, loin de la Parole du Christ « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Venir confier nos actes qui nous ont éloignés du chemin du bonheur, à Celui qui nous aime plus que tout et qui n’a jamais cessé de nous aimer, c’est lui demander de nous mettre debout et de retrouver ce chemin de bonheur qu’Il veut pour nous.

Accueillir le pardon de Dieu

Et moi, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, je te pardonne tes péchés.

Qu’il fait bon entendre ces paroles dans la bouche du prêtre qui vient d’écouter notre confession ! « Amen », ce pardon nous permet de repartir le cœur léger, en paix, plein de reconnaissance, de reconstruire notre relation avec les autres et de s’engager dans une vie nouvelle.
Comme deux êtres qui se sont pardonnés éprouvent le besoin de s’embrasser pour se dire leur joie, nous aussi nous pouvons montrer à Dieu notre joie de ces retrouvailles. Notre prière et nos efforts sont les signes que nous offrons à Dieu pour témoigner de son pardon.

Recevoir le pardon, se confesser

L’Église propose deux solutions pour recevoir le sacrement de réconciliation :

  •  la confession individuelle, en tête à tête avec un prêtre avec lequel nous prenons rendez-vous.
  •  la célébration pénitentielle, assemblée de chrétiens qui se réunissent pour demander pardon.
    Ces célébrations sont proposées plusieurs fois par an, généralement avant les grandes fêtes de Toussaint, Noël et Pâques : elles sont l’occasion de rencontrer un prêtre pour obtenir le pardon de Dieu.