Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte Teresa de Calcutta Paroisse Sainte Teresa de Calcutta

Lettre pastorale de Mgr Yves Boivineau, évêque d’Annecy, septembre 2017

Lettre pastorale de Mgr Yves Boivineau, évêque d’Annecy, septembre 2017

 

Chers diocésains,

Nous ouvrons une nouvelle année pastorale, pour écrire une nouvelle page, avec l’encre de la confiance, de l’espérance et de la bonté.

La vie reprend son rythme ordinaire. Les maisons paroissiales s’agitent. J’ai bien conscience du travail que demande la reprise des activités, l’énergie qu’il faut déployer, et souvent la difficulté à appeler les personnes qui portent les projets. La tentation nous guette de considérer d’abord nos fragilités et nos difficultés : nous nous laissons paralyser. « Notre imperfection, dit le pape François, ne doit pas être une excuse ; au contraire la mission est un stimulant constant pour ne pas s’installer dans la médiocrité et pour commencer à grandir » (La joie de l’Évangile, n°121). Comment ne pas nous laisser enfermer dans la simple répétition (« On a toujours fait comme ça) ») pour entrer dans un véritable projet évangélique et missionnaire.

Comme je désire que nos communautés, nos paroisses, notre diocèse respirent la joie de l’Evangile, la joie de croire, la joie d’aimer, la joie de servir ! Cela dépend de chacune et de chacun de nous : ne soyons pas des « éteignoirs », mais des serviteurs qui tiennent leur lampe allumée avec l’huile de la joie !

Dans la continuité de la démarche synodale et des orientations toujours actuelles de la « lettre aux communautés chrétiennes », dans l’élan donné par l’Exhortation apostolique «  La joie de l’Évangile », et suite au travail effectué l’an dernier avec les prêtres et lors de la journée des Équipes d’Animation pastorale, je souhaite vous préciser quelques points.

1.- Raviver l’ardeur missionnaire.

2.- Passer d’une pastorale de la conservation à une pastorale missionnaire.

3.- Disciples missionnaires.

4.- Prendre soin de la fragilité.

Merci aux prêtres, aux diacres, aux laïcs et aux religieux et religieuses qui portent le quotidien de la vie de notre Eglise. Avançons ensemble dans la docilité à l’Esprit-Saint.