Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Bruno en vallée d'Arve Paroisse Saint-Bruno en vallée d'Arve

Maronites de France

Enraciné dans sa culture

joseph-nahra.jpg « J’ai été attaqué en tant que Chrétien, je me suis défendu comme Libanais »

Paradoxalement, l’enracinement chrétien est tout autre, la vocation universelle du christianisme basée sur la fraternité entre tous les humains, sans distinction de race, de couleur de peau, de langue, de cultures ou d’origines, fait que pour tout chrétien,  l’humanité est sa grande famille et la terre entière sa demeure, sans aucune discrimination, à l’égard de ses semblables.

Les Maronites et la  France :

Nous pouvons prendre à titre d’exemple, le ré enracinement des Maronites en France, suite à des liens ancestraux qu’ils entretiennent avec notre pays.

Tout commence avec Saint- Louis, mais surtout avec François 1er, qui ont estimé de leur devoir de protéger  ce qui restait des chrétiens en terre sainte, suite à la grande débâcle de la troisième Croisade. Puis Louis XIV,  promulgue un Edit  par lequel, il élève La Nation Maronite au statut de la citoyenneté française, en considérant : « La Nation Maronite étant des Nôtres ». 

Lors du massacre des Maronites par les Druzes en 1860, L’Empereur Napoléon III, n’a pas hésité à intervenir militairement pour sauver les chrétiens d’un génocide certain ; En 1914, l’Empire Ottoman en fin de Règne, abolit les privilèges des Maronites et  provoque de grandes souffrances dues à un blocus Terrestre et maritime d’une cruauté rare : Le tiers de la population chrétienne a péri de faim, ce qui a accéléré l’intervention de la France en 1919, où Ses troupes débarquent et préparent le pays du Cèdre à son indépendance. La France arrive en pays ami, attendue, elle dispose de solides appuis et alliances.

Peu importe la couleur du pouvoir politique en place, les liens continuent…  Lors du Conflit Israélo- Arabe, en décembre 1968,  suite à l’attaque de l’Aéroport International de Beyrouth par l’aviation Israélienne, Le général De Gaulle prend la défense du Liban, il prend des sanctions sévères contre Israël. Comme nous en parlions dans notre dernier numéro, nombreux sont les Maronites qui ont été accueillis en France à partir de cette époque et qui se sont intégrés dans la vallée de l’Arve ; En 1990, le Président Mitterrand envoie  le porte-avions Clémenceau au large des côtes libanaises pour desserrer le blocus terrestre et maritime imposé par la Syrie ; Sous la présidence de Monsieur Jacques Chirac en 2005,  suite à l’assassinat du Premier Ministre Libanais Rafic Hariri, la France conjointement avec les Etats – Unis d’Amérique exercent des pressions à l’encontre de la Syrie et la poussent à retirer ses troupes du Liban, qui par la même occasion s’est libéré du Joug syrien, a recouvré sa liberté, son indépendance et sa souveraineté après plus de trente ans d’occupation et d’oppression.

Chrétiens sur des terres hostiles :
il y a ceux qui sont venus se réfugier en France et il y a ceux qui sont restés sur leurs terres… Les événements tragiques qui  s’accélèrent ces derniers jours et qui visent les coptes d’Egypte et les chrétiens d’Irak menacent et ébranlent une fois de plus, le sort des chrétiens. Cela me renvoie  à un exposé sur la guerre du Liban, que j’ai présenté à l’université de Grenoble, lors de mes Etudes en Droit. Je l’avais articulé autour du thème : « J’ai été attaqué en tant que Chrétien, je me suis défendu comme Libanais ». j’y évoquais  le calvaire et le martyr des chrétiens d’Orient et de La Terre Sainte, les massacres perpétuels qu’ils subissent, menacés  dans leur  survie et leur propre chair, tout simplement parce qu’ils voulaient continuer à vivre leur foi, préserver leur culture ancestrale, proclamer leur différence et vouloir vivre  librement et dignement, sur leurs terres multimillénaires, devenues terre d’Islam au fil de l’épée et des conquêtes sanglantes. Ils continuent à ce jour à subir tout genre de pressions et de tracasseries insupportables afin de renier leur foi et d’abandonner leur Culture.

Aujourd’hui, grâce au progrès, à l’ouverture des frontières, à l’avènement de la Démocratie dans beaucoup de pays, l’humanité enfin, aspire à vivre en harmonie et dans la paix, alors que  l’Islam d’aujourd’hui semble vivre sa propre inquisition, avec un décalage de 5 siècles, en  comparaison avec le reste du monde, en totale contradiction avec nos valeurs actuelles. C’est inconcevable et inadmissible à la fois de faire la place et de nous laisser dominés et envahis par un Islam Conquérant, Hégémonique, dominé par le fanatisme, l’extrémisme et surtout l’Ignorance, alors qu’il existe comme toujours au sein de l’Islam des courants et des tendances modérés aussi bien parmi les laïcs que parmi les religieux, qui prêchent la tolérance, le dialogue et l’ouverture vers autrui, vers lesquels nous devons nous hâter de tendre la main, car ils sont parmi nous au rang des premières victimes de l’obscurantisme et du fanatisme.

De tout temps et sous tous les cieux, l’homme aspire à jouir pleinement de sa très chère liberté, prêt à la défendre et à la préserver souvent, au prix du noble et ultime sacrifice de sa propre vie au besoin, le soulèvement héroïque du peuple tunisien en est l’illustre  bel exemple.

Joseph Nahra