Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Bruno en vallée d'Arve Paroisse Saint-Bruno en vallée d'Arve

Jeunesse Étudiante chrétienne

Témoignage de Joseph. Dans ma tendre Jeunesse, quand j'étais encore élève au Collège puis au Lycée, j'ai eu la Chance d'adhérer et d'être membre actif au sein du mouvement de la Jeunesse Estudiantine Chrétienne, à Sidon en Haute Galilée, (Galilée du Nord), actuelle ville de Saïda, où saint Paul a embarqué à destination de Chypre en route pour Rome, où il a débarqué sans le savoir ni le vouloir sur l'île de Malte.

Mes souvenirs de JEC (Jeunesse Etudiante Chrétienne)  

J'étais introduit, instruit et initié au sein de ce mouvement par un être Exceptionnel, Le Père Salim GHAZAL, actuel Vicaire Patriarcal, du Patriarcal Grec Melkite (catholique) du Liban, d'Antioche et d'Orient, un homme hors du Commun dans l'intensité de sa foi inébranlable, l'immensité et  la profondeur de son humanisme

Au péril de sa propre vie, il a toujours bravé le Danger et lutté de toutes ses forces par tous ses moyens, contre l'exode, la guerre confessionnelle, le nettoyage ethnico-  religieux et la partition du Liban, il a contribué ainsi à sauver des milliers de vies humaines de toutes confessions, à maintenir et à fixer des populations en danger de mort dans leurs villages, surtout lors de la guerre de la Montagne, où des centaines de villages notamment chrétiens ont été rasés par les Druzes.

Son action lui a valu l'estime et le respect à l'unanimité du Peuple Libanais, dans toutes ses composantes et Communautés, il a été récompensé pour son courage et de son amour de l'ennemi avant le prochain, élevé au rang d'Evêque, puis aussitôt de celui d'Archevêque et de Vicaire Patriarcal.
C'est à ses côtés que j'ai appris, l'ouverture d'esprit, la tolérance et l'amour de son prochain et d'autrui, et à être au service des autres sans compter, (défaut professionnel que je déplore aujourd'hui et qui se trouve à l'origine de mon échec sur mon rapport avec l'Argent et la Richesse)  ni faire la moindre distinction, sur l'Origine, l'opinion ou la religion de nos frères et semblables dans l'humanité.    

Au sein de la JEC, nous étions Légion, au service de l'Humanité toute entière sur la base du vrai Christianisme,  Légionnaires, dotés d'une foi chrétienne intense et profonde, prêts à tout sacrifice sur l'Autel de la Paix dans le monde et la Concorde entre les peuples, munis pour seule arme, de la force de l'universalité de l'Eglise pour propager le message de Paix de Jésus dans le Monde.

Au sein de la JEC, nos activités étaient diverses et multiples:
- Enseigner le Catéchisme,  En parallèle au catéchisme, nous menions une action de soutien scolaire aux Enfants nécessiteux ou en difficultés.
- Mener des actions Socio- Culturelles, dans les villages reculés et les contrées isolées, en organisant souvent des rencontres, parfois des conférences, tantôt la projection de films pour aider la population à évoluer et à communiquer en dehors de sa propre communauté et de son milieu local, restreint et fermé.
- Nous abordions parfois des thèmes fort osés pour l'époque qui touchaient les libertés et les rapports sexuels avant le mariage (j'étais surnommé en ce temps, l'orateur révolutionnaire)
- Nous organisions des camps de Scoutisme à travers tout le pays.
- Personnellement, je m'occupais à Sidon d'un groupe de dialogue et de rencontre avec une Association Musulmane, pour promouvoir la fraternité entre Libanais
- Nos locaux étaient toujours ouverts à tous, pour y mener tout type de rencontre et de réflexion sur les sujets de Société et tout autre thème d'intérêt général, loin de tout esprit partisan.

A cette époque, me semble-t-il, notre foi, était authentique, profonde et puissante, de son élan, jaillissait une solidarité Internationale forte, des liens étroits étaient tissés avec nos frères et sœurs du mouvement à travers le Monde, qui venaient nous rendre visite au Liban et que nous leur rendions: Français, Suisses, Belges, Canadiens, Italiens, Espagnols, Portugais, Maltais, et autres Européens, Américains de tout le Continent, Asiatiques et Africains.

Grâce à la Force et à l'innocence de notre Jeunesse, Nous étions, unis, solidaires et très actifs, convaincus et forts du message que nous portions pour l'humanité.
Quel regret que ce temps soit révolu, duquel, ne nous reste que le souvenir et la nostalgie, époque où j'allais tous les jours à la messe du Matin  célébrait à 7heures, dans toutes les Eglises du Liban, où je me rendais sans faire de différence, ni la moindre distinction, tantôt à l'Eglise Orthodoxe Saint Paul, Siège de l'Archevêché de Sidon et des Terres Saintes, située sous les Arcades et au centre de la vieille ville historique,  à côté et au dessus duquel, nous Habitions; Souvent à l'Eglise Saint Nicolas, Siège de l'Archevêché Grec Melkite Catholique (Latin), où se trouve La JEC, parfois à l'Eglise Saint Elie, Siège de l'Archevêché de Sidon de la Communauté Maronite de laquelle, je suis issu; Quant aux messes du Samedi et du dimanche, nous assistions parfois aux messes célébrées dans les trois Eglises à la fois.

Notre Eglise aujourd'hui n'a- t- elle peut- être besoin paradoxalement d'un renouveau à l'Ancienne ?

Joseph NAHRA

* les Druzes: Communauté d'Origine Musulmane, avec laquelle Les Maronites ont marqué l'histoire du Liban  et de sa Montagne, dans toutes ses particularités et ses spécificités que nous lui connaissons encore aujourd'hui