Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte-Anne d'Arly - Montjoie Paroisse Sainte-Anne d'Arly - Montjoie

Les 4 saisons

"La prière est toujours exaucée, ou plutôt toute demande que j'adresse à Dieu a comme fin ultime de m'exhausser. Je voudrais changer l'orthographe du mot "exaucé" et l'écrire avec un "h" au milieu : "exhaussé", comme on dit qu'on a exhaussé une toiture, un étage ou une maison. En ce sens, j'ai toujours été exhaussé, car la prière m'a grandi, m'a fait voir de plus haut, de plus grand, en me faisant passer à l'étage supérieur. Toute prière ne me laisse jamais intact, car elle me rapproche du Christ et, par là, du Père." (Jean Lafrance)
Semaine Missionnaire Mondiale 2017

Dieu notre Père,
Tu nous appelles à annoncer au monde la Bonne Nouvelle du salut que ton Fils Jésus le Christ a opéré en offrant librement sa vie sur la croix par amour pour nous.
Tu nous invites à travailler ensemble à la Mission de l’Eglise dans la force de l’Esprit.
Donne-nous part à ton Esprit-Saint, afin qu’il nous transforme au plus profond de nous-mêmes :
     Qu’il nous communique sa force afin que nous devenions de vrais disciples missionnaires de ton Fils,
     Qu’il nous donne l’audace de proposer l’Evangile à tous nos contemporains jusqu’aux plus extrêmes périphéries.
     Qu’il suscite en nous un ardent désir de nous engager des ici-bas pour hâter l’avènement de ton Royaume
Nous te le demandons à Toi, Dieu notre Père, par Jésus-Christ, ton Fils notre Seigneur qui vis et règne avec Toi et le Saint-Esprit maintenant et pour les siècles des siècles.
Amen.

L'Assomption selon saint Bernard

Une méditation de saint Bernard de Clairvaux pour la fête de l'Assomption.

O Femme admirable, unique,
par qui, en Jésus Christ, tout est renouvelé,
le démon foulé aux pieds, les hommes sauvés,
femme pleine de grâce surabondante de grâce du trop plein de cette plénitude,
Vous inondez toute créature, pour lui rendre sa vigueur.

Vierge bénie au-dessus de tout, par votre bénédiction,
toute la nature est bénie,
et non seulement la création par son Créateur,
mais Celui-ci, à son tour, par sa créature. 

Vous qui êtes élevée au-dessus de tout,
Vous si belle à voir, si aimable à contempler,
si douce à aimer,
ayez pitié de celui qui soupire après Vous !
O Merveille de Dieu, je contemple Marie :
rien n'est égal à elle ;
rien, si ce n'est Dieu, n'est plus grand qu'elle.

Dieu a donné à Marie son Fils Lui-même,
Celui que seul, égal à Lui,
Il engendre de son Coeur,
comme S'aimant Lui-même.
De Marie, Dieu S'est fait un Fils,
non un autre Fils que le sien,
mais le même,
Fils de Dieu et Fils de Marie.

Merveille de Dieu ! Tout a été créé par Dieu,
et Dieu est né de Marie !
Dieu qui a tout fait S'est fait Lui-même de Marie ;
ainsi a-t-Il refait tout ce qu'Il avait créé.
Celui qui pu faire tout de rien n'a pas voulu,
refaire sans Marie,
ce qui avait été souillé par le péché.
Dieu est donc le Père de tout ce qui a été créé,
et Marie la Mère de ce qui est recréé.

O Marie, vraiment le Seigneur est avec Vous,
Lui qui a fait que tous Vous devraient tant, et d'accord avec Lui !

Sermon de saint Bernard (1090-1153) sur l'Assomption, publié sur Croire.com en juillet 2003

Trinité

Dieu, que disons-nous quand nous disons que tu es un et trine à la fois ?

Que disons-nous, si ce n'est que tu seras toujours au-delà de nos dires, de nos prises et de nos représentations, car de toi nul ne peut faire aucune image.

Tu es un et trine, parce qu'infini est ton visage et que nous ne l'approchons qu'à travers l'immense mosaïque des visages humains, tous à la ressemblance de l'unique : ton Fils.

Tu es un et trine, parce qu'espace ouvert, amour symphonie, en attente d'une humanité plurielle qui saura, un jour, se réjouir de ses différences et des nombreuses demeures préparées en ta maison, Dieu qui accueille chacun pour la communion des siècles.

Carmel de Mazille

Pentecôte - Les sept dons de l'Esprit

Sagesse
Esprit Saint, accorde-nous le don de la sagesse, que nous sachions reconnaitre Dieu présent et manifesté dans le monde, considérant toutes choses dans sa lumière et dans le souvenir permanent de la vie éternelle

Conseil
Esprit Saint, accorde-nous le don de conseil, que nous sachions toujours discerner la volonté de Dieu, même dans les moments les plus difficiles ; et garde-nous de toute décision inconsidérée, nous dirigeant toujours et en tout par ta prudence.

Force
Esprit Saint, accorde-nous le don de force, qu’il nous donne le courage de dépasser les épreuves sur le chemin qui nous conduit au salut.

Intelligence
Esprit Saint, accorde-nous le don d’intelligence qui nous fera comprendre les vérités de la foi, entrer dans leur sens et contempler leur harmonie intérieure. Mets en nous l’amour et l’intelligence des vérités enseignées par l’Église.

Science
Esprit Saint, accorde-nous le don de science, que nous nous laissions guider par la foi, jour après jour, et que nous sachions discerner ce qui nous conduit vers toi.

Piété
Esprit saint, accorde-nous le don de piété, que nous demeurions dans la confiance sous le regard aimant de notre Père et que nous soyons les témoins de sa tendresse auprès de tous les hommes.

Crainte
Viens Esprit de crainte, rends-nous suffisamment conscients de la toute-puissance et de la majesté de Dieu pour ne point pécher envers elle.

La Résurrection et la Pentecôte

La Croix ne sera pas le dernier mot, la liberté de l’Esprit s’attestera dans la Résurrection, mais la Résurrection sera une confidence faite aux intimes et non une proclamation au grand jour. Jésus n’ira pas confondre ses ennemis en se montrant à eux dans un défi qui les tuerait, c’est dans une confidence à ses intimes qu’il apparaîtra comme vainqueur de la mort sous une forme d’homme libre, puisque ses manifestations s’adapteront à chacun selon ce qu’elles veulent signifier pour chacun.

D’ailleurs, ses disciples ne sauront que faire de cette Résurrection… jusqu’à ce que, consumés par le feu de la Pentecôte, ils reçoivent ce baptême qui les intériorise et les amène à reconnaître Jésus comme intérieur à eux-mêmes, Jésus étant intérieur à l’homme.

La Résurrection concerne notre vie aujourd’hui et chacun de nous est appelé, avec une urgence infinie, à ressusciter.
Si Dieu n’est pas pour nous la respiration de la liberté et de l’amour, alors il n’est pas intéressant. Il ne l’est que s’Il apparaît vraiment au cœur de la vie comme une source qui ne cesse de la renouveler en en faisant une aventure infinie.

Maurice Zundel (Un autre regard sur l’homme)

Grande joie !

Vous qui êtes empoignés par le deuil le chagrin,
vous qui êtes emprisonnés dans le désespoir et la peur,
Jésus-Christ de Pâques
vous appelle à ressusciter
dans son aurore espérance ! 

Vous qui êtes séquestrés
dans la haine et la violence,
vous qui être retenus dans le mépris,
vous qui êtes ensevelis dans l’égoïsme,
Jésus-Christ de Pâques
vous appelle à ressusciter
dans sa plénitude d’amour !

Vous qui êtes enterrés
dans le mensonge et l’infidélité,
Jésus-Christ de Pâques
vous donne le pouvoir de rouler
loin de vous
les lourdes pierres de leur domination !

Voici le grand jour de grande joie :
le temps est venu pour vous
de vous relever de vos tombeaux
avec le Seigneur de Pâques ! 

Charles Singer

Le Seigneur de Pâques

On a essayé par la violence, il a continué avec l’amour.

On a essayé par les crachats, il a continué dans le silence.

On a essayé par le mensonge, il a continué dans la transparence.

On a essayé par les coups, on a essayé par les pièges, il a continué.

On a essayé par l’envie d’abandonner qui s’empare de chacun lorsque vient la panique devant l’inutilité de toute action, il a continué dans la confiance en la volonté du Père.

On a essayé par le ridicule, il a continué dans la dignité, avec le manteau rouge sur l’épaule, comme les fous.

On a essayé par les clous, il a continué avec le pardon. On a essayé par la solitude de l’extrême angoisse des condamnés, il a continué en se remettant entre les mains du Père.

Alors on a essayé par la mort, car la mort, c’est connu, est la solution finale, personne ne peut aller au-delà, car la mort, c’est connu, est l’ultime puissance, l’obstacle dernier sur lequel chacun trébuche, même le plus grand, même le plus saint, même le Fils, fût-il le Bien-Aimé de Dieu. Mais il a continué !

Animé par l’amour du Père, il est entré dans la mort comme on entre dans un obstacle qui verrouille le passage !

Il a été brisé, éclaté, son corps et son esprit ont été déchirés. Mais il a continué et il est passé : le Père l’a maintenu debout !

C’est fait à jamais, la mort est définitivement entamée et l’entaille ira s’agrandissant, car désormais la mort a perdu son pouvoir. Pour l’éternité, le passage est dégagé : c’est Pâques pour toujours.

Charles Singer