Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte-Anne d'Arly - Montjoie Paroisse Sainte-Anne d'Arly - Montjoie

Hommage au père Gilbert Debulle

Il nous a quittés le 4 juillet à l'âge de 83 ans

 

Si tu marches devant moi, tu me conduis.
Si tu marches derrière moi, je te conduis.
Marche à côté de moi, tu es mon ami.
(Hans Habe)

 

 

Le père Gilbert Debulle est arrivé à Megève en 1998, accompagné à l’occasion de sa première messe par ses paroissiens de Sillingy, émus du départ de leur cher curé.
« Prenez soin de lui, il le mérite » nous avait alors murmuré une dame.
 

« Prendre soin » c’est ce qu’il fit lui-même dès son arrivée : soin de ses paroissiens, avec une attention toute particulière aux personnes seules, âgées ou malades ; soin d’accompagner les jeunes dans leurs projets de mariage, les couples qui demandaient le baptême pour un enfant, les familles en deuil ; soin des groupes comme VEA dont il était l'aumônier, soin de former les laïcs à des proches bouleversements tels que les grandes paroisses, la pastorale des funérailles. Il avait toujours du temps pour recevoir, écouter les uns ou les autres. La douceur de sa voix contrastait avec son physique imposant. C’était un homme gentil, au bon sens du terme, et plein d’humour.
 

Parti pour Annecy en 2005, il était installé dans une petite maison dans les jardins de l’Evêché, « au fond du jardin », comme il aimait dire. Il se consacra alors entre autre à l’aumônerie de l’hôpital et à l’art sacré. Sa santé défaillante l’obligea quelques temps après à rejoindre les pensionnaires de la Maison St François, où là-même il avait fait de nombreuses visites.
Il se réjouissait des nombreux contacts qu’il conservait avec ses anciens paroissiens et des visites qu’il recevait. Il parlait toujours avec la même douceur et la même compassion.
 

C’est avec tristesse que nous avons appris son décès le vendredi 4 juillet. 
Le 8 juillet, l'église de Vulbens était bien remplie pour l’accompagner une dernière fois et l’émotion était palpable après le témoignage d’une de ses nièces et d’amis laïcs ou prêtres.
 

Merci père Debulle de nous avoir aidés toutes ces années sur nos chemins de foi.
Merci, Gilbert, d’avoir été notre ami.

Gisèle Maillet-Contoz

 

 

Souviens-toi Seigneur du père Gilbert Debulle…

En septembre 1993, j’étais envoyé pour quatre ans, en stage dans la paroisse de Sillingy, dont le Père Debulle était le curé.
« Je ne t’envoie pas en stage, me dit Monseigneur Barbier, mais chez un maître spirituel ». Quel beau compliment d’un Evêque pour son prêtre… C’est ainsi qu’au quotidien, j’ai pu découvrir la personnalité tellement attachante de Gilbert, mais surtout bénéficier de ses conseils, ses encouragements, quand mes pas se faisaient hésitants. Il m’a accompagné jusqu’au matin de ma première Messe. Ma reconnaissance envers lui est très grande, parce que j’ai conscience que c’est lui qui a façonné mon ministère de prêtre tel que je le vis aujourd’hui. A chacune de nos rencontres, je lui redisais tout ce que je lui devais et pour le faire sourire, j’ajoutais : « tu sais, maintenant je fais du Debulle ! » Il a été pour nous ici à Megève le bon pasteur à qui le Seigneur dit maintenant « bon et fidèle serviteur entre dans la joie de ton Maître ».
Merci Gilbert pour tout ce que Dieu a fait pour toi, et pour ce qu’il a fait pour nous, à travers toi.

Père Didier MILANI

 

 

quelques photos-souvenirs dans l'album