Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Bernard du Mont Blanc Paroisse Saint-Bernard du Mont Blanc

Retour sur...

Dimanche 25 septembre… branle-bas de combat dans la vallée de Chamonix… une cinquantaine de personnes se sont levées avant l’aurore pour s’embarquer dans le car : direction la ville éternelle, Rome. C’est le pèlerinage de la paroisse saint Bernard du Mont Blanc pour célébrer l’Année de la Miséricorde. Témoignage

Un voyage sans histoire, avec quelques prières, la messe célébrée par le Père Jean-Pierre, concélébrée par le Père Georges qui a prononcé l’homélie, nous ont mis sur les « rails » pour vivre cette semaine romaine.

Nous avons été très bien accueillis à l’institut des sœurs de saint Joseph de Cluny, très proche du Colisée.

Le premier soir, lundi, nous avons eu la chance de rencontrer la garde pontificale suisse et, accompagnés de 3 charmants gardes suisses, nous avons découvert les dessous de ce corps militaire au service du Saint Père. 

Notre programme comprenait de nombreuses visites ; tout d’abord des Basiliques Vaticanes : St Jean de Latran, Ste Marie Majeure, St Paul-Hors les Murs et bien entendu St Pierre, le musée du Vatican et la chapelle Sixtine. Toutes les basiliques avaient une porte sainte que le Père Georges nous a invités à passer dans le silence et le recueillement. 

Un groupe a visité les catacombes… profitant au passage de faire une bonne marche d’approche…Ah ! Quand on préfère suivre un inconnu et son GPS plutôt que les responsables du pélé, on le paye par une belle marche ! 
D’autres sont allés visiter un quartier très typique : le Trastevere qui abrite de très belles églises.
Nous avons déambulé dans les quartiers classiques : Le Colisée, la fontaine de Trevi, la place d’Espagne, le panthéon, la place Navone et d’autres merveilles romaines.

Nous avons marché… marché…, utilisé les transports en communs… attendu que le métro veuille bien fonctionner : la première fois c’est une raison inconnue qui l’avait stoppé, le jour suivant un objet suspect et non identifié a mobilisé de nombreux policiers et nous a laissés sur la route… 

Et chaque soir, nous rentrions harassés de notre journée pour nous retrouver autour de belles assiettes de pâtes sous diverses formes... du plat principal, suivie d’un dessert que nous pouvions anticiper : un soir la salade de fruit, un soir la glace, etc… 

En bref, nous avons marché, prié, admiré, partagé des moments intenses… qui se sont conclus, le dernier jour, par la marche sur le Chemin de la Miséricorde. 
Entre le Château Saint-Ange et la Basilique vaticane, un parcours protégé a été mis en place, à l’intérieur duquel nous avons parcouru toute la Via della Conciliazione, en portant la croix de la miséricorde, pour rentrer sur la place Saint-Pierre et franchir la Porte Sainte, ceci en restant dans un climat de prière et de recueillement spirituel. 


Le Jubilé est un moment spécial que l’Église nous a offert pour notre conversion. En accomplissant ce pèlerinage vers une église jubilaire, en franchissant les Portes Saintes (ou Porte de la Miséricorde), en recevant le pardon dans le sacrement de la réconciliation et en priant aux intentions du pape, ce pèlerinage nous a donné la possibilité d’obtenir une indulgence jubilaire. 

Ce pèlerinage pouvait nous permettre de nous mettre chacun sur le chemin de la conversion, un cheminement vers l’amour de Dieu, permettant de se laisser remplir par cet amour et de l’emporter avec soi au retour dans la vie quotidienne.

Merci à nos « GO » Michou et Cécile, qui ont fait preuve de grande patience… parfois …bien nécessaire…, à nos prêtres et à tous les participants qui ont collaboré à ce que le pèlerinage se passe dans la joie et la fraternité.

Marie-Jeanne Praz

Voir l'album photos