Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Fraternités missionnaires Fraternités missionnaires

À vous la parole

Le Père Gilles Chassé répond au Père Jocelyn qui l'interroge sur le pourquoi et le comment du rassemblement diocésain "Viens à la source de la Parole" du 15 octobre à Thyez.

À vous la parole !

Père Gilles Chassé, pouvez-vous nous dire un mot sur le rassemblement diocésain des fraternités missionnaires du 15 octobre prochain ?

Ce rassemblement est une fête, ou se retrouveront toutes les fraternités ou les groupes du diocèse, qui se réunissent régulièrement autour de la Parole de Dieu. Nous y invitons aussi toutes les personnes qui souhaiteraient se retrouver en petit groupe pour cela.

Il existe des fraternités dans toutes les paroisses, même si elles ne portent pas le nom de fraternités missionnaires, et cette rencontre a pour vocation de mettre en liens tous ces groupes variés.

Qu’est-il proposé durant cette journée ?

Après un temps de louange, nous prierons avec un passage d’Évangile, puis le pasteur Nicole Fabre, de l’Église Réformée de Lyon, donnera une conférence. Suivront ensuite des ateliers au choix axés sur la formation biblique, le partage d’expériences de lecture. La journée s’achèvera avec l’office des vêpres et une intervention de notre évêque. Ajoutons que les enfants présents auront droit à une animation sur le même thème, adaptée à leur âge.

Dans le quotidien en quoi consiste une fraternité missionnaire ?

Il faut repartir de la « Lettre aux communautés chrétiennes », que nous adressait le Père évêque en 2012.  Ces petites fraternités, qui se réunissent dans les maisons, maintiennent en éveil et en état de mission. Elles se rencontrent toutes les trois ou quatre semaines autour d’un passage de l’Écriture. Ce temps de prière et de méditation peut se prolonger ensuite par un temps d’échange pour partager nos joies ou nos soucis, mais tout particulièrement nous rendre mutuellement attentifs aux personnes qui souffrent ou qui traversent des épreuves. (…)  Ces fraternités doivent enrichir la vie communautaire paroissiale et l’Eucharistie dominicale.

Que pratiquent ces fraternités ?

Selon les lieux, on pratique la lecture sainte de l’Écriture (la Lectio divina), ou bien un partage d’Évangile du dimanche passé ou à venir. L’animateur veille seulement à ce que chacun puisse prendre la parole. Il n’est pas celui qui sait et qui enseigne, il distribue la parole et favorise l’échange. Un temps de prière est prévu suivant la sensibilité du groupe, un autre temps est consacré au partage des nouvelles des uns et des autres, le tout se termine habituellement par un goûter convivial.

Faut-il faire partie d’une fraternité missionnaire pour être investi dans sa paroisse ?

Si faire partie d’une fraternité missionnaire constitue un complément idéal à la pratique dominicale, cela ne remplace pas d’autres engagements de vie chrétienne, (service des pauvres, catéchèse.) mais constitue un socle de ressourcement et de formation chrétienne, indispensable dans une société qui cherche du sens, et attend des réponses. Cela rejoint l’expérience des premières communautés chrétiennes qui se retrouvaient dans les maisons, comme le rapporte de nombreuses fois le livre des Actes des Apôtres.

Nous invitons donc largement à cette journée du 15 octobre à Thyez au forum des Lacs, (aux environs de Cluses), à partir de 9 heures 30.

Père Gilles Chassé interviewé par le père Jocelyn Azurmendi

Voir le programme de la journée