Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

 Patrimoine & Art sacré Patrimoine & Art sacré

La problématique de l'autel par Debuyst

Autel de l’église Saint Germain l’Auxerrois. Paris

La proposition peut être d’emblée formulée de la manière suivante : quelles sont les diverses fonctionnalités de l’autel?
Cette question en soulève bien d'autres et met en avant la signification de l'autel.

La disposition liturgique tend donc à conjuguer deux aspects complémentaires, diversité des lieux et des fonctions d’une part, unité de l’assemblée d’autre part. L’un et l’autre de ces aspects étant profondément liés entre eux, au point de se renforcer mutuellement.

C’est à la lumière de cette grande perspective que nous voudrions situer cette réflexion sur l’autel en tant que lieu de célébration. Dans les Chroniques d’art sacré , le P. Frédéric Debuyst a déjà traité avec ampleur de « la problématique de l’autel » dans la perspective de la réforme liturgique suscitée par Vatican II. Ici, en nous appuyant sur ces travaux, nous voudrions réfléchir au rapport entre l’autel et la fonction liturgique dont il est le centre. Il s’agira moins de considérer la place de l’autel dans l’espace liturgique, sa nature, sa forme ou encore sa décoration que de repérer la relation entre l’autel comme lieu de célébration et la pratique liturgique.

DEBUYST Frédéric : "La problématique de l'autel", 19 p. in Chroniques d’Art Sacré n°1, 2, 3 et 4, 1985, tiré à part en 1993, édité par le Comité national d'Art sacré.