Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

 Patrimoine & Art sacré Patrimoine & Art sacré

Esther Deloche vous présente sa thèse : Le diocèse d’Annecy de la Séparation à Vatican II (1905-1962)

Voici un très beau document à lire : Le diocèse d’Annecy de la Séparation à Vatican II (1905-1962).
Esther Deloche, membre de la Commission d'Art Sacré et présidente de la société savante la Salévienne, vous propose de découvrir un pan de l'histoire du diocèse de la Haute-Savoie.

Les enquêtes religieuses réalisées après la Seconde Guerre mondiale soulignent le dynamisme du diocèse d’Annecy. Toutefois, aucune étude n’a été menée jusqu’à présent sur le sujet. C’est pourquoi il semble intéressant d’étudier son évolution entre la Séparation (1905) et le Concile Vatican II (1962) par une démarche monographique.

Cette longue durée, couvrant intégralement trois épiscopats, permet ainsi une meilleure appréciation de l’évolution du diocèse dans sa pratique, mais également dans sa vitalité religieuse. La mise en place de la loi de Séparation pose un certain nombre de problèmes, mais donne également l’occasion de souligner le « catholicisme bleu » du diocèse. Les laïcs apparaissent alors sur le devant de la scène, favorisant ainsi l’éclosion des mouvements d’action catholique qui progressent tout au long de la période, et ce malgré les deux guerres mondiales. Ils contribuent ainsi à entretenir le dynamisme diocésain même si le rôle des évêques et du clergé ne doit pas être négligé. Cet élan ne doit toutefois pas faire oublier les tensions qui apparaissent autour d’un certain nombre de mouvements et des enjeux politiques.

Entre 1939 et 1945, le diocèse se distingue par le rôle d’un certain nombre de ses prêtres qui apportent leur aide à la Résistance, tout comme les laïcs nombreux à rejoindre les rangs de l’armée des Ombres, mais également par l’assassinat de prêtres accusés de collaboration.Les vocations sont un centre d’intérêt constant tout au long de la période et les efforts menés dès le début de l’étude permettent au diocèse de ne pas connaître trop rapidement la crise du sacerdoce. Les années d’après-guerre sont tournées à la fois vers les vocations, l’école libre, qui reste un sujet de préoccupation, mais aussi vers les nouvelles formes de la pastorale. La mise en place de ces dernières sont concomitantes des enquêtes de sociologie et des missions régionales qui permettent d’obtenir une photographie du diocèse à la veille du Concile.

L'ouvrage est disponible à l'achat auprès de l'Académie Salésienne.