Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

 Patrimoine & Art sacré Patrimoine & Art sacré

L'Économie des dévotions

Bien qu'il s’agisse de deux sphères volontiers séparées, il est pourtant évident que, dans les sociétés d’Ancien Régime, le champ des pratiques de piété a constitué un facteur économique d’importance majeure.Tenter d'élucider les rapports entretenus, à l’époque moderne, entre activités économiques et pratiques dévotionnelles : tel est le thème abordé par cet ouvrage.

Amis lecteurs, si vous souhaitez lire un ouvrage sensationnaliste mettant en lumière des scandales financiers à travers les âges en Église : passez votre chemin ! Entendons-nous, il s'agit plutôt ici d'un bijou, un diamant de recherches historiques ; une pierre dont les facettes ont été polies patiemment qui souhaite montrer les liens entre dévotion et économie. En effet, en terme d'études historiques et sociologiques on aurait tort de simplement opposer le vieux topos religion et économie prenant ainsi le risque de délaisser un champ fructueux de recherches pour la période moderne (XVIe-XVIIIe siècle).

Dans l'introduction du présent ouvrage, Albrecht Burkardt (professeur d'histoire moderne à l'université de Limoges) rappelle les recherches historiques menées autour de l'économie et de l'institution Église. Ces dernières ont permis de mettre en lumière les liens qui existent entre argent et Église au travers des fabriques, des établissements bancaires mais aussi la présence de l'argent au sein des communautés religieuses et ordres mendiants. De fait, un champ restait encore délaissé : économie et culte.

"Quels sont les apports [...] de l’échange au fonctionnement économique des différents cultes et pratiques de dévotion ? Que se passe-t-il lorsque celles-ci entrent en conflit avec les intérêts économiques ? Comment décrire les formes de dévotion que cultivent les acteurs de l’échange eux-mêmes ?"

La structure de l'ouvrage se construit sur ces questions et notamment sur les tensions, les connivences et les accomodements qui existent entre spirituel et temporel. On voit ainsi se profiler les rapports économiques qui se tissent autour des églises et sanctuaires de pèlerinage.

Et si la globalité du livre est consacrée à la période Moderne (XVIe-XVIIIe siècle), l'ouvrage se termine par un article de Emma AUBIN-BOLTANSKY intitulé Pèlerinage marial et logique marchande dans une église copte orthodoxe dédiée à la Vierge (Le Caire/Zaytûn). Cette étude, remontant à 2007, permet une forme de preuve par l'exemple qu'économie et dévotions sont encore liées de nos jours ; sans que tout cela ne porte atteinte à notre foi ou nos pratiques religieuses.

Albrecht BRUKARDT (dir.)
L'Économie des dévotions, commerce, croyances et objets de piété à l'époque moderne,
Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 428 p., 24 €
ISBN : 978-2-7535-4890-9
LIEN vers les Presses Universitaires de Rennes