Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

Vers les cimes… avec saint Jean

"Ayez soin de vous réunir plus fréquemment pour rendre grâce à Dieu et célébrer ses louanges !" demandait saint Ignace d’Antioche à ses chrétiens de Syrie au deuxième siècle. L’appel reste d’actualité, en ce début 2018, où nous recevons dans nos communautés un livret riche des douze premiers chapitres de l’Évangile de Jean. Des catholiques le réclamaient. Il nous est confié par notre évêque pour que nous le lisions...

Saint Jean, un évangile pas comme les autres… certains diront complexe, d’autres, rempli d’élans mystiques, théologique, voire ésotérique. L’Évangile de Jean est tout simplement unique et original. En voici quatre clés de lecture :

 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu… »
(Jn 1, 1)

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu… » (Jn 1, 1).
Nous voici déposés, en ces premiers mots, sur un sommet… très éloignés de la mangeoire de Bethléem, chère à l’Évangile de Luc ! C’est à partir de cette relation éternelle entre le Père et le Fils, que les mots de ce premier chapitre de l’Évangile (prologue) vont résonner dans l’histoire des hommes et des femmes, que nous croisons, de récit en récit. Nous redescendons, mais tout au long de nos rencontres, ne quittons jamais ce sommet des yeux !

« Et le Verbe s’est fait chair. » (1,14)
Lire l’Évangile du Verbe fait chair, c’est veiller à ne pas chercher d’abord un savoir dans ou sur le texte, (gare aux sages et aux savants !) mais examiner plutôt comment cette Parole s’attache à la chair, et comment les humains peuvent littéralement y « savourer » un pain nourrissant (6, 56) pour la route, et le vin le meilleur (2, 10) à la fin. Qu’allons-nous y « goûter », y recevoir jusque dans notre propre chair ?

« Ne t’étonne pas, Nicodème si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut » (3, 7)
Ainsi, traversant notre propre chair, la Parole vient s’y planter, rejoint et met en lumière cet îlot inaccessible, dans le cœur de chacun, où elle fait naître des enfants, des fils et filles du Père. En la lisant, laissons la Parole nous mettre au monde !

« Cesse de me retenir (…) mais va trouver mes frères et dis leur… » (20, 17)
demande Jésus à Marie de Magdala au matin de la Résurrection ; c’est à dire : toi qui reste attachée à ce corps, à cette chair qu’il m’a été donné de recevoir, laisse-toi toucher par ma parole ; ouvre-toi à la relation, aux autres : et va donc rejoindre mes frères, et tu leur diras ceci de ma part... Ainsi, dans les frères rassemblés par la Parole, le Verbe prend chair une nouvelle fois. Il « prend communauté »… la chair n’est pas oubliée.

Bonne lecture et bons partages !

 P. Gilles Chassé
Edito de la revue Catholiques 74 du mois de février 2018

Cette année, notre évêque Mgr Boivineau nous invite à lire en petits groupes les 12 premiers chapitres de l’Évangile selon saint Jean. Le Carême 2018 tombe à pic pour relever ce défi. Des livrets de ce grand texte ont été imprimés et mis gratuitement à disposition dans les paroisses.  Demandez-le !