Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

Pour un discernement...

... évangélique et pastoral. Tel est le titre de l'édito de Mgr Yves Boivineau dans "Catholique 74", parution du mois de mai.
"Le pape François nous appelle constamment, et avec insistance, à un discernement spirituel, évangélique et pastoral : « Tout chrétien et toute communauté discerneront quel est le chemin que le Seigneur propose » ; « J’exhorte chaque Église particulière à entrer dans un processus résolu de discernement, de purification et de réforme ». (E.G. 20 et 30)...

...Comment discerner les appels que le Seigneur nous adresse, en ce temps qui est le nôtre ? Nous pouvons vivre sur l’acquis, « gérer l’existant » sans enthousiasme et quelquefois rivés à nos habitudes, et donc peu perméables à l’action de l’Esprit-Saint. Nous faisons de fait des choix qui engagent le présent et l’avenir : nos résistances ou nos refus sont aussi des choix !  Ceci est vrai au plan personnel, et tout autant dans nos paroisses, nos équipes, nos services.  

Le discernement n’est pas d’abord un acte ponctuel, commandé par une décision à prendre : c’est un processus de conversion pour toujours mieux correspondre à ce que le Seigneur nous appelle à devenir et à être. François nous invite à une « conversion pastorale » et une « conversion missionnaire ». On peut donc penser ce discernement comme une façon d’être, -personnellement et en communauté-, comme une disposition profonde de docilité à l’Esprit-Saint.

Discerner, c’est sortir du brouillard pour percevoir les enjeux d’une question, d’une situation, et privilégier ce qui est essentiel ou urgent. « Dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance qui vous feront discerner ce qui est le plus important », dit Paul aux Philippiens. (Ph 2,9-10) La capacité à discerner est un don de l’Esprit reçu au baptême et à la confirmation : un don que nous devons exercer.

Ce processus de discernement, en docilité à l’action de l’Esprit et à la lumière de la Parole de Dieu, peut se ponctuer par trois verbes : reconnaître, interpréter, choisir.

Reconnaître, c’est laisser résonner en nous la situation objective dans sa complexité, et porter le regard du disciple-missionnaire qui observe avec bienveillance, charité, et lucidité. Interpréter, c’est prendre de la distance avec nos options personnelles, faire le tri, et relever ce qui sert le bien de tous et est porteur d’avenir. Choisir : une bonne décision nous établit dans la paix et met à l’action. (cf. Gal. 5,22).

Pourquoi ne pas rêver d’une journée diocésaine pour entrer résolument dans un processus de discernement spirituel, évangélique, pastoral,… et missionnaire ?

Mgr Yves Boivineau