Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

130 ans de missions

Multipliez 72 volontaires par une à deux années, et vous obtiendrez environ 130… 130 nouvelles années de mission humanitaire avec Fidesco, au service de projets de développement initiés par l’Église locale en Afrique, en Amérique Latine ou en Asie. À noter le départ d'une famille du diocèse d'Annecy...

FIDESCO ENVOIE SES VOLONTAIRES POUR 130 ANS DE MISSION !

« Depuis plusieurs années, je ressens le désir profond de me mettre au service des plus humbles, de partir vivre une expérience forte, en cohérence avec mes valeurs profondes ».

Damien, futur volontaire au Timor Oriental, n’est pas le seul à exprimer ce désir. 

Agés de 21 à 55 ans, hommes et femmes, célibataires, couples ou familles, les volontaires ont des des parcours riches et variés, parfois atypiques.  Parmi eux figure notamment un couple mixte catholique-protestant, quelques séminaristes, ou encore un jeune coach sportif, qui s’apprête à partir en Haïti.

A NOTER LE DEPART CETTE ANNEE D’UNE FAMILLE DU DIOCESE D’ANNECY.

Ils seront rassemblés du 12 au 20 août à Paray le Monial pour une semaine de préparation au départ, qui culminera avec la messe d’envoi en mission du 19 août, moment particulièrement fort et émouvant pour les volontaires.

 

lls sont 72, qui s’apprêtent à partir en mission dans 24 pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique Latine.

À noter également, au cours de cette semaine de formation, la présence d’un témoin hors du commun, le père Emeric Amyot d’Inville, directeur du foyer Tanjomoha à Madagascar. Le foyer Tanjomoha, partenaire de Fidesco depuis plus de 20 ans, accueille les plus pauvres de la société malgache : personnes handicapées, orphelins, enfants malnutris, malades de la tuberculose, femmes en difficulté, malades psychiques…  C’est en tant que coopérant dans ce foyer, après de brillantes études, que le père Amyot d’Inville découvre sa vocation au sacerdoce.  De retour en France, il est ordonné prêtre au sein de la Congrégation de la Mission, où il se voit rapidement confier de grandes responsabilités qui le conduiront jusqu’à Rome. Contre toute attente, il reçoit un jour l’invitation pressante du prêtre Carme qui dirige alors Tanjomoha : « Je t’appelle à prendre ma suite ». Une intuition reçue dans la prière, à laquelle le père Amyot d’Inville aura l’audace de répondre oui. 

Que vont-ils faire ?

Dans les pays du Sud, l’Eglise doit répondre à de nombreuses détresses : pauvreté, maladie, analphabétisme, déscolarisation... Pour y faire face, des associations, des communautés et des diocèses mettent en place divers projets de développement. Les volontaires sont envoyés par Fidesco avec leur savoir-faire et leurs talents, mais aussi leurs qualités humaines, pour permettre à ces projets de se déployer, de se structurer, de se pérenniser et de prendre toute leur ampleur.
Au-delà de leurs compétences, ils sont féconds par leur témoignage de vie, leur attitude de service humble et gratuit, et le regard d’espérance qu’ils portent sur chacun.

 

5 bonnes raisons de partir en mission avec Fidesco
 METTRE SES COMPETENCES ET SES TALENTS AU SERVICE des plus pauvres : se dépasser et se donner !
 CHANGER de repères, chausser ses crampons : oser l’aventure !
 S’IMMERGER dans une autre culture : vivre la rencontre !
 SE LAISSER SIMPLIFIER par les plus pauvres : retrouver l’essentiel !
 TEMOIGNER de l’espérance : diffuser la joie !
« Nous sommes convaincus qu’après une telle expérience, beaucoup de choses auront évolué et grandi en nous ! Le Christ nous invite à écouter son appel « Viens et suis-moi ! » (Bertrand et Anne-Sophie, futurs volontaires au Cameroun)

91 bd Auguste Blanqui - 75013 Paris - France | www.fidesco-international.org | contact@fidesco.fr | +33 (0)1 58 10 74 80